Proposé au catalogue Yamaha en 1997, le BW’s Spy Black 2 n’a pas eu le succès du Candy Blue. S’il est rare de trouver un Spy en bon état sur le marché de l’occasion, c’est donc d’autant plus difficile de mettre la main sur un Black 2 !

Compliqué mais pas impossible, preuve en est avec cette pépite dénichée dans la Drôme, à Montélimar pour être précis. Comme quoi il reste encore de beaux modèles à sauver.

C’est en consultant les petites annonces sur Facebook Marketplace que je suis tombé sur cette perle rare. Tout de suite les photos ont retenu mon attention.

Ni une, ni deux, j’écris au vendeur pour savoir si le scooter est toujours disponible. La réponse ne tarde pas : “Oui toujours dispo”. Ravi, je ne perds pas de temps et demande s’il est possible de venir le voir. Rendez-vous pris, me voici tout excité à l’idée de découvrir ce nouveau scooter.

Le samedi suivant me voici en route pour Montélimar. Arrivé sur les lieux je découvre ce bijou garé dans un local à vélo. Son propriétaire me confirme ce que je soupçonnait à savoir que c’est un modèle d’origine étrangère d’où l’absence de selle bi-tons.

Peu importe, le scooter est en bon état malgré son âge et son kilométrage important (plus de 20 000) mais le prix est correct. Il faut tout de même prévoir de l’immatriculer, de changer les pneus et de lui faire une petite révision mais ceci ne me dissuade pas.

En faisant le tout je me fais rapidement une idée des modifications à faire et pièces à changer pour le remettre dans son état d’origine. Première étape : retirer le rétro carbone type F1 et remplacer la béquille latérale fixée sur le carter moteur par une Buzzetti. Un pot d’origine, une aile arrière gauche avec autocollant, un support et un aileron sont à prévoir.

Je remarque que tous les silent bloc et la visserie d’origine sont présents. Un détail qui prouve que le scoot n’as pas été trafiqué.

Décidé à l’acheter, je conviens d’un nouveau rendez-vous pour revenir avec un véhicule permettant de l’embarquer. Les semaines passent, et nos emplois du temps incompatibles repoussent la date d’achat.

C’est finalement à la fin de l’été que j’ai pu aller récupérer ce Spy Black 2. Voici quelques photos une fois chargé.

Arrivé à destination, j’ai pu faire le tour du scooter et noter toutes les modifications à prévoir pour sa restauration. Suite au prochain épisode !