Le scooter constitue une alternative pertinente aux modes de transports classiques des grandes agglomérations. Or, à l’heure des comparaisons, le scooter électrique (équivalent 50 cm³) peut s’avérer être un choix judicieux : silencieux, moins polluant et plus « éco citoyen », il attire de plus en plus d’usagers soucieux de l’avenir de la planète.

Avec l’évolution des besoins en termes de mobilité urbaine, le scooter électrique a vu ses formes évoluer. Aujourd’hui, il fait partie des moyens de transports urbains privilégiés par de nombreux usagers et institutions. Preuve en est avec la place accordée aux solutions de demain au salon Eicma 2021. Toutefois, il est légitime de se demander si le scooter électrique est aussi bien que ça ? Quels sont ses avantages et quelles sont ses limites ?

Les points forts du scooter électrique

Le scooter électrique est plus silencieux

Le scooter électrique est très silencieux : environ 30 db, soit le niveau de bruit de chuchotements et trois fois plus discret qu’un scooter thermique. Si ceci peut être un avantage pour son utilisateur, il implique que ce dernier redouble d’attention à son bord car les autres usagers ne l’entendent pas arriver.

Le scooter électrique est plus confortable

A la différence du scooter thermique, le scooter électrique ne vibre pas et se révèle donc plus agréable à l’usage. Que vous soyez à l’arrêt ou bien à toute vitesse, vous apprécierez rapidement de ne pas être secoué dans tous les sens.

Autre point important, le scooter électrique est exempté de pot d’échappement ; aucun risque de vous brûler à l’usage.

Le scooter électrique pollue moins

Le scooter électrique pollue moins qu’un modèle thermique. Si vous avez la fibre écologique, utiliser un scooter électrique constitue sans aucun doute un élément important pour vous.

Le scooter électrique est performant

Avec le temps, les scooters électriques ont considérablement amélioré leurs performances sur la route. Particulièrement réactif, le scooter électrique peut très vite monter en puissance grâce à son couple instantané et sa pleine puissance disponible dès qu’on tourne la poignée.

Autres points importants, il n’est pas nécessaire de faire chauffer le moteur et il est possible de redémarrer plus rapidement au milieu du trafic sur un scooter électrique.

Les limites du scooter électrique

Coûteux à l’achat mais économique sur le long therme

Le scooter électrique est généralement plus cher à l’achat qu’un scooter classique. Il faut donc se préparer à un investissement initial plus important qui peut rebuter. Ceci s’explique surtout par le prix des batteries, un paramètre qui devrait baisser à terme.

Cependant, le scooter électrique permet de faire de substantielles économies dans plusieurs domaines :

  • L’alimentation : le coût d’une recharge complète de la batterie est bien inférieur à un plein d’essence,
  • L’entretien : un scooter ne nécessite que très peu d’entretien et donc moins de dépenses,
  • L’assurance : un scooter électrique peut se voir assuré à un tarif moins onéreux selon les assureurs.

Rechargeable mais pas de partout

Contrairement aux trotinettes et vélos électriques, le scooter est plus grand et d’avantage imposant. Il n’est pas possible de le monter dans un appartement pour le recharger. Il faut donc prévoir un point électrique dans un local comme un garage ou une cave ou un abonnement sur une borne proche de votre domicile.

Le scooter électrique a une autonomie moins importante

En attendant que les batteries voient leur autonomie améliorée, le scooter électrique ne permet pas de longs trajets ou encore un usage quotidien et intense sans avoir à être rechargé régulièrement. Tout comme les automobiles, les modèles les plus onéreux sont aussi ceux offrant le plus d’autonomie. Si vous achetez un scooter électrique, il faut donc trouver un équilibre entre les deux.